Un p’tit coin de paradis au Honduras, l’île de Roatan.

Le paradis des plongeurs et amoureux de la nature

Roatan

Située dans la magnifique mer des Caraïbes, au nord du Honduras, l’île de Roatan est au coeur d’une des plus grandes formations coralliennes du monde, l’immense barrière de corail méso-américaine. Particulièrement connue pour ses sites de plongées exceptionnels, pour sa vie marine et pour ses eaux turquoises, l’île de Roatan est de plus en plus visitée et appréciée des touristes.

L’île de Roatan est la plus grande et la plus diversifiée des Islas de la Bahia. Islas de la Bahia comprend 3 grandes îles : Roatan, Guanaja et Utila, 3 petites îles et 65 îlots. L’île de Roatan est longue et étroite avec une superficie est de 83 km2 et sa population était environ de 45 000 habitants en 2015.

Tour de l’île

Lors de mon séjour sur l’île de Roatan en 2015, j’ai fait le tour de l’île et j’ai pu voir de charmants petits villages, des baies magnifiques, une vue imprenable sur la mer au sommet d’une tour d’observation, des marchés publics et j’ai même eu le plaisir de goûter au rhum local.

L’île de Roatan a beaucoup à offrir. Je vous invite donc à faire un petit tour de l’île et ensuite je vous parle des meilleurs sites de plongée, d’un programme de surveillance des récifs coralliens et je dresse un bref portrait du tourisme dans la baie des Islas de la Bahia.

Coxen Hole

C’est à l’aéroport international Juan Manuel Galvez à Coxen Hole qu’on atterrit sur l’île de Roatan. C’est plutôt particulier d’atterrir sur cette île car la piste d’atterrissage est située en bordure de mer et on a l’impression, durant quelques secondes, qu’on va aboutir dans la mer. Toutefois la vue est vraiment splendide.

Située au sud-ouest de l’île, Coxen Hole est la capitale de Roatan. Elle a été fondé en 1835 avec l’arrivée de plusieurs familles anglophones provenant des îles Caïmans. La ville doit son nom au pirate britannique John Coxen. Aujourd’hui, il s’agit du principal centre de commerces de l’île. Les bateaux de croisière font halte fréquemment dans la capitale et dans la baie de Mahogany, tout proche.

West End

Ce charmant petit village domine la magnifique baie Half Moon avec son long littoral sablonneux et son eau turquoise. West End est très animé avec ses nombreux restaurants, street food, bars, boutiques et hôtels. Vous ne manquerez pas de voir des centres de plongée en marchant dans le village. La plongée sous-marine est l’activité et attrait majeur, ça ne fait aucun doute.

Roatan, Honduras
West End, Roatan. Crédit photo : Vert Voyage

L’hébergement à West End est davantage pour les petits budgets. Où nous logions, c’était très charmant et propre et nous étions à quelques pas de la plage. Toutefois, ne vous surprenez pas de voir et d’entendre des coquerelles s’activer durant la nuit. Faut bien s’attendre à voir ce genre de bestioles dans le sud.

En soirée, il ne fallait surtout pas manquer le superbe coucher du soleil. J’ai eu l’occasion de voir de magnifiques couchers du soleil, j’y ai même vu un phénomène que je n’avais jamais vu auparavant, un effet d’entonnoir que vous pouvez voir sur cette photo.

effet entonnoir, coucher de soleil, west end, roatan, honduras
Effet entonnoir à West End. Crédit photo : Vert Voyage.

Carambola Botanical Gardens

Situé tout près de West End, le jardin botanique Carambola c’est 40 acres de jungle abritant une grande variété d’arbres et de plantes exotiques. C’est l’endroit parfait pour les amoureux de la nature! So « take a walk on the wild side » comme disent si bien les proprios. Apportes ton appareil photo, tu ne seras pas déçu.

Tout au long des sentiers aménagés, de jolies plantes exotiques en floraison, de magnifiques orchidées, des plantes médicinales, des épices exotiques, des fruits et des arbres à noix incluant le très populaire « Chocolate Tree » et le fabuleux « Mahogany Tree ».

Le tour du jardin

La visite du jardin est sans aucun doute l’activité incontournable. Accessible à tous, il est possible de faire une visite libre ou guidée. Si vous prenez le tour guidé, vous serez introduit à la grande variété d’espèces botaniques tropicales de Roatan, vous pourrez interagir avec elles, les sentir, les toucher et les goûter. C’est une activité fort intéressante et très instructive qui nous permet de mieux connaître ce qui compose la biodiversité de cette île. Durée de la visite, environ 1 heure.

Jardin botanique Carambola, Roatan, Honduras
Jardin botanique Carambola, Roatan. Crédit photo : Vert Voyage.
Jardin botanique Carambola, Roatan, Honduras
Jardin botanique Carambola, Roatan. Crédit photo : Vert Voyage.
Montagne Carambola

Si vous avez envie de faire une petite randonnée, il vous prendra seulement 20 minutes pour atteindre le sommet de la montagne Carambola. Sur votre route, vous verrez une falaise abrupte qui permet de protéger les iguanes, historiquement connu sous le nom de « Iguana Wall / Mur d’Iguanes ». La falaise est aussi un site important de reproduction des perroquets. Arrivé au sommet de la montagne, prenez le temps de relaxer et de profiter de la vue magnifique sur les récifs de corail.

West Bay

C’est à West Bay que l’on retrouve davantage d’hôtels et de restaurants. C’est le spot des tout-inclus. C’est aussi l’endroit tout désigné pour relaxer sur la plage de West Bay Beach et pour faire du snorkelling et de la plongée, évidemment. Le récif est situé tout près de la plage.

Gumbalimba Park

Gumbalimba, Roatan
Gumbalimba, Roatan. Crédit photo : Vert Voyage.

Situé à West Bay, ce parc littoral offre non seulement des activités nautiques mais aussi diverses attractions sur 20 acres de terrain, joliment aménagé.

Le nom donné au parc « Gumbalimba » provient d’un arbre indigène du Honduras, l’arbre Gumbalimba.

Attractions du Gumbalimba Park :

  • De jolies petits singes sautent sur vos épaules, des oiseaux exotiques qui volent librement et des animaux indigènes.
  • Un jardin botanique avec plus de 200 variétés de plantes colorées et d’espèces d’arbres, de nombreuses chutes et fontaines, un pittoresque pont suspendu passant au-dessus d’un étang.
  • Sandy Beach, une belle grande plage pour relaxer au soleil ou à l’ombre dans des hamacs.
  • Coxen’s Cave, une boutique cadeau et la cave du pirate avec des oeuvres d’art et l’histoire peinte sur les murs de la grotte, des pirates grandeur nature, des trésors, des armes et des cartes.
  • Piscine et le Gecko Café (situé au bord de la piscine).

Lors de ma visite guidée de Gumbalimba, j’ai eu l’occasion de voir une magnifique collection de papillons, moi qui adore les papillons! J’ai aussi pu voir de jolis oiseaux exotiques, des aras flamboyants qui volaient au-dessus de nos têtes et des iguanes qui se promenaient ici et là.  Il y avait même de jolies petits singes qui sont venus sur mes épaules. J’étais aux anges, me retrouver dans un si bel environnement entouré d’une végétation luxuriante, d’oiseaux exotiques et de singes.

Notre guide était fort sympathique. Il nous a fait goûter quelques fruits provenant des arbres fruitiers tel qu’à la carambole. Il nous a aussi fait découvrir le Canon Ball tree (couroupita guianensis). Cet arbre aux magnifiques fleurs roses produit de gros fruits sphériques et ligneux pouvant atteindre jusqu’à 24 cm de diamètre. Ces fruits ressemblent étrangement à des boulets de canon. La pulpe du fruit bleuit à l’air libre et dégage une odeur très désagréable. C’est tout de même un arbre magnifique!

Canon Ball Tree

Punta Gorda

Sur la côte nord de Roatan, Punta Gorda abrite une communauté garifuna, dont les ancêtres sont des Africains et des autochtones des Caraïbes. Ce peuple s’exprime en espagnol et en garifuna, une langue dont le vocabulaire provient de langues autochtones, de l’anglais, du français et de l’espagnol. Au restaurant, vous pourrez goûter à l’une des spécialités garifunas, l’ereba, une galette de manioc.

Oak Ridge

Oak Ridge est le plus pittoresque des villages de Roatan. C’est un village de pêcheurs avec une ambiance des caraïbes.

Tout près d’Oak Ridge, vous trouverez une belle plage à Half Point Bay. Encore plus à l’est, à Port Royal, vous verrez des restes d’une forteresse et une magnifique plage pratiquement déserte où certains se risquent à faire du nudisme.

Les sites de plongée

Corail Roatan, Honduras
Corail Roatan, Honduras

Réputée pour ses eaux cristallines et ses récifs très colorés, Roatan est un véritable paradis pour les plongeurs. La plongée était l’un des buts de ce voyage mais parfois la vie nous réserve quelques surprises. La congestion a eu raison de moi donc je n’ai pas pu plonger. Toutefois, j’ai eu l’occasion de faire du snorkelling loin de la manne touristique, dans une charmante petite baie, tout près de mon hébergement « Upachaya Eco-Lodge ». C’est en kayak, en traversant des mangroves, que nous nous sommes rendus sur un magnifique récif corallien, nous étions seuls au monde, loin de la civilisation à explorer un récif plein de vie. Un moment inoubliable!

L’île de Roatan propose plus d’une centaine de sites accessibles à tous les niveaux. La majorité des sites ne se trouve qu’à courte distance du rivage en bateau. On peut y admirer toutes sortes de poissons, la faune est abondante. Plusieurs sites de plongée autour de Roatan sont ponctués de parois verticales, de dérives, de grottes, de canyons et de formations aussi bien profondes que peu profondes.

Sites à voir :

  • French Harbour et ses épaves.
  • Calvin’s Crack, situé tout près d’Oak Ridge, présente une ouverture dans le récif où vous pourrez voir des homards, des crabes géants, des poissons-globes, des requins et des murènes vertes.
  • La Punta, situé tout près de West End, présente une longue plate-forme balayée par des courants assez forts pour vous laisser dériver.
  • Le West End Wall varie d’une profondeur de 15 m à une profondeur de 45 m et permet d’observer différentes espèces de requins.
  • Pablo’s Place recèle de magnifiques parois coralliennes et une abondance d’éponges cylindriques à moins de 25 m de profondeur.

Surveillance des récifs coralliens

La recherche est un instrument crucial pour la conservation de la biodiversité. L’Institut des sciences marines de Roatan « The Roatan Institute for Marine Sciences » (RIMS), s’est engagé à faciliter et promouvoir les enquêtes en milieu marin. En 1996, RIMS a mis en oeuvre un projet de surveillance récifale à long terme dans la réserve marine de Sandy Bay. Ce projet surveille l’état du corail, des poissons et des invertébrés et constitue une base de données sur les récifs de Roatan. En observant continuellement les conditions au fil du temps, ils peuvent fournir des informations importantes afin que des mesures rapides et judicieuses puissent être prises pour soutenir les ressources marines.

L’institut accueille notamment les touristes avec son Delphinium où il est possible de se baigner et même de plonger avec les dauphins. N’étant pas fan de ce genre d’activités pouvant être nuisible aux dauphins, je n’ai pas tenté l’expérience. Toutefois, semble-t-il que cette activité est fait dans le plus grand respect de l’animal.

Le tourisme sur les Islas de la Bahia

Le nombre de touristes qui visite annuellement la baie des îles annuellement est maintenant plus élevé que la population. Le tourisme est essentiellement basé sur la plongée sous-marine. En 1969, on estimait à environ 900 touristes qui visitaient les îles pour y faire de la plongée. Ce nombre a augmenté à 8 000 en 1988 et doublé à 17 000 en 1992. Avec l’expansion de l’aéroport en 1990, l’ajout d’un terminal pour les bateaux de croisière en 2000 et d’un deuxième terminal en 2010, le nombre de touristes a explosé atteignant presque 2 millions par année.

Cette énorme croissance du tourisme viendra-t-elle troubler la richesse de la biodiversité des Islas de la Bahia? J’aurai l’occasion d’en parler bientôt dans un autre article sur l’état des récifs coralliens à travers le monde. Ces dernières années, j’ai découvert la vie marine et toutes ses richesses et surtout sa fragilité. S’il y a un combat qui me tient à coeur aujourd’hui, c’est bien la survit des récifs coralliens. Le blanchissement des coraux va à une vitesse fulgurante et les conséquences seront irréversibles si nous ne faisons rien. Heureusement, déjà plusieurs mouvements et associations travaillent fort pour la survit de nos récifs.

Sur ce, si vous souhaitez aller sur l’île de Roatan et y faire de la plongée, informez-vous sur les bonnes pratiques et prenez le temps de bien choisir votre guide. Pour les chanceux qui iront à Roatan bientôt, bonnes bulles et si le coeur vous en dit, faites-moi part de vos observations et votre expérience.

Pour connaître les bonnes pratiques en plongée sous-marine, je vous invite à lire mon article « Sauvons Koh Tao », voici le lien : Sauvons Koh Tao

Liens utiles et références

Roatan, Wikipédia

Roatan, Snorkeling-report.com

Roatan, Guide Ulysse

Roatan, Ultramarina.com

Roatan, RIMS

Roatan, Wikitravel

Roatan, Roatanet.com

Gumbalimba Park

Carambola Gardens

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.