La renaissance de la méliponiculture au Mexique.

Miel de Mélipona, le miel au goût du ciel.

C’est mon amour pour le miel qui m’a mené à découvrir le miel de Mélipona. En voyage, je suis toujours à la recherche de produits locaux et typiques de la région, particulièrement les produits du terroir. Comme j’adore le miel, je devais goûter à celui du Mexique. J’étais loin de me douter que j’allais découvrir le miel provenant d’abeilles mayas, un miel vraiment extraordinaire.

Brin d’histoire

Considérée comme étant sacré des Mayas, la Méliponiculture était une des principales de leurs activités agricoles. Le cérumen de Mélipona (abeille maya) faisait l’objet d’un grand négoce sur le marché de Tenochitlan (Mexico). Aussi, dans la pharmacopée précolombienne, le miel de Mélipona rentrait souvent dans la composition de préparations. Symbole de la lumière solaire pour les Mayas, l’abeille est souvent représentée dans de nombreuses fresques d’Amérique Centrale. Au Musée de Mérida, le Dieu des abeilles et du miel « Ah Mucan Cab » est représenté sur une poterie Maya. On retrouve même la Mélipona dans le Codex de Madrid, qui décrit les activités du peuple Maya.

Codex Maya
Codex Maya. Crédit photo : surlatoile.com.

Élevée aujourd’hui dans la péninsule du Yucatan, la « Mélipona Beecheii » aussi appelée « mouche à miel » ou Xunan Kab en langue maya, la production de miel d’abeille Mélipona se fait principalement au sud du Quintana Roo à Chetumal, Bacalar, ainsi qu’à Tulum.

Les abeilles Mélipona

Parmi les abeilles, la Mélipona se distingue des autres par sa petite taille qui varie de 2mm pour les plus petites à 13.5mm pour les plus grandes. Sa couleur va du noir au gris clair en passant par le jaune. La Mélipona se distingue également par ses yeux bleues et par son absence de dard. Au plus grand bonheur des apiculteurs, la Mélipona ne pique pas.

Mélipona, abeilles
Mélipona, école d’apithérapie Mélipona

On dénombre 66 espèces et sous-espèces de Mélipona principalement regroupées au Mexique, en Amérique Centrale et aux Antilles. Ces abeilles nichent la plupart du temps dans les branches d’arbres creux. Elles n’emmagasinent pas le miel et le pollen dans les cellules comparables aux abeilles européennes ou américaines, mais dans des pots de formes irrégulières fait d’un mélange de cire et de propolis appelé cérumen.

Chaque colonie d’abeilles Mélipona possède une seule reine en ponte, mais parmi la population de 4 000 ouvrières, on compte jusqu’à 50 reines vierges qui cohabitent. Ces reines ainsi que les mâles, sont élevés dans des cellules d’ouvrières. L’originalité de ces abeilles vient du fait que toutes les 3 à 7 naissances, naît une reine.

Méliponiculture, Mexique
Méliponiculture, Tulum. Crédit photo : Vert Voyage.
Méliponiculture, Mexique
Méliponiculture, Tulum. Crédit photo : Vert Voyage.

Autres faits intéressants :

  • Elles ne produisent pas de gelée royale.
  • Les reines sont déterminées au moment de la ponte.
  • Le vol de fécondation a lieu à l’extérieur du nid.
  • La reine peut vivre jusqu’à 5 ans.

Le miel de Mélipona

C’est à Tienda de Miel Dzidzilche, situé tout près de la ville de Tulum, sur la route de Cobà, que j’ai fait la découverte de ce miel il y a une dizaine d’années. Plus parfumé que le miel d’abeilles européennes et américaines, le miel de Mélipona a un goût vraiment unique et divin, il goûte le ciel. De toutes les variétés de miel que j’ai pu goûter, celui de la Mélipona est de loin le meilleur des miels et se distingue par son goût florale et délicat. Prendre une bouchée de ce miel est comparable à un voyage dans l’univers florale de la jungle. Je suis complètement « addict » du miel de Mélipona et à chacune de mes visites à Tulum, j’en profites pour faire quelques petites provisions.

Sur place, vous serez accueillis chaleureusement et vous pourrez voir les abeilles à l’oeuvre dans leurs ruchers. Une grande variété de produits de grande qualité sont offerts à la boutique. Chaque fois que j’en ai l’occasion, je ne peux m’empêcher d’aller m’acheter du miel de Mélipona, du shampoing au miel, quelques savons alléchants au miel et de savoureux bonbons de miel.

Tienda de Miel Dzidzilche, Tulum
Tienda de Miel Dzidzilche, Tulum. Crédit photo : Vert Voyage.

Étant un miel plus rare, il est nécessairement plus coûteux. Même s’il est plus dispendieux que le miel « ordinaire », il va de soi que c’est un petit plaisir à consommer et à partager. Faut bien se gâter à l’occasion et gâter ceux qu’on aiment.

La renaissance de la méliponiculture

Le savoir-faire ancestral de l’élevage des abeilles Mélipona a bien failli disparaître. En seulement 20 ans, la disparition de plus de 80% des colonies a malheureusement entraîné la perte du savoir-faire des apiculteurs mayas. Conservé seulement par quelques communautés mayas locales, la méliponiculture renaît depuis quelques années.

Mélipona, Abeilles mayas, Mexique
Magique Melipona l’abeille maya. Crédit photo : Scoop.it.

Sur la côte est du Mexique, à Tulum, une équipe d’entrepreneurs français est en train de faire revivre l’apiculture traditionnelle maya. Stéphane Palmieri, un des promoteurs de la Mélipona et ses partenaires, ont créé en 2013, la Fondation Mélipona Maya permettant à la communauté locale de profiter des retombées économiques de l’exploitation de cette espèce d’abeille. Elle est l’une des plus productives, une seule colonie de 3 000 abeilles est capable de produire jusqu’à 3 kilos de miel par an.

Fondation Mélipona Maya

La fondation répond à deux problématiques : la disparition des abeilles natives, les abeilles mélipones et la disparition progressive de la culture maya au Mexique.

Afin de répondre à ces enjeux majeurs, un plan de sauvegarde du patrimoine génétique de l’abeille a été lancé avec plus de 250 colonies préservées dans la péninsule du Yucatàn. La fondation participe à la renaissance de la pratique ancestrale maya, la méliponiculture par la réintroduction de l’apiculture au sein des communautés mayas et à l’aide de nouvelles techniques d’élevage. Ce projet social et environnemental a aussi un intérêt économique local. L’objectif est également de pouvoir développer pour chaque rucher, un projet pédagogique avec les écoles autour de l’écologie et de l’alimentation.

Ekodev « le développement durable en action », est partenaire de cette fondation et pour chaque nouvelle démarche d’apiculture avec Ekodev, une ruche d’abeilles mélipones est parrainée au Mexique permettant ainsi de développer les projets de la fondation. Actuellement, la fondation Mélipona Maya c’est : 12 ruchers, 350 ruches, 8 communautés mayas, 80 familles et 1 rucher universitaire.

Méliponiculture, Tulum, Mexique
Méliponiculture, Tulum. Crédit photo : Vert Voyage.

Les vertus du miel produit par les abeilles Mélipona ont dépassés les frontières du Mexique. C’est en 2014, que les produits fabriqués à base de ce miel ont débarqué en France. L’entreprise Ballot-Flurin, située dans les Pyrénées en France, contribue à la renaissance de la méliponiculture. Ballot-Flurin travaille en partenariat avec la Fondation Mélipona Maya pour la commercialisation des produits à base de miel. Ballot-Flurin a puisé dans cette richesse naturelle pour créer « Mélipona », une nouvelle gamme de cosmétique. Le miel, utilisé dans de nombreux rituels de beauté traditionnels d’Amérique Centrale et du Sud, est un ingrédient aux vertus exceptionnelles, hydratantes, nourrissantes, régénératrices et apaisantes.

Certification d’origine

Une demande a été déposée au gouvernement afin de créer une certification d’origine pour le miel d’abeille Mélipona. Le gouvernement du Quintana Roo souhaite aujourd’hui relancer l’apiculture traditionnelle, appuyée par les associations locales qui veulent défendre les traditions mayas et promouvoir l’écotourisme. Un bon pas vers l’avant!

Un livre à lire sur la Mélipona

Stéphane Palmieri, un des fondateurs et partenaires de la Fondation Mélipona Maya est aussi propriétaire d’un charmant petit hôtel à Tulum, Don Diego de la Selva. Il y a quelques années, j’ai eu l’occasion de séjourner chez lui et d’y découvrir entre autre, un livre vraiment très fascinant et bien illustré sur les abeilles mayas. Sur la page couverture de ce livre, on peut y voir une pyramide. Les Mélipones ont la particularité de construire leurs ruches en forme de pyramide. On dit même que les Mayas se seraient inspirés des abeilles pour construire les pyramides.

Mélipona
Mélipona

Intéressants à savoir

La reproduction de 90% des plantes de ces zones tropicales dépendent de ces insectes. Rappelons que la pollinisation de la vanille dépend d’eux.

Street art bee
Street art

Liens utiles et références :

Apiculture.net

Ekodev.com

Protéger l’abeille Melipona et préserver les traditions mayas

Méliponamaya.org

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.