La Route des Glaciers, de Banff à Jasper.

Un Road Trip à faire dans sa vie!

Mon premier grand rêve de voyage, était de partir à la découverte des Montagnes Rocheuses pour la beauté de ses paysages et la richesse de sa faune. Je vous invite à suivre mon itinéraire et coups de coeur de la route des Glaciers entre Banff et Jasper. Nommée la Promenade des Glaciers (l’autoroute 93), est reconnue comme étant l’une des plus belles route sur terre. Située au coeur des Rocheuses Canadiennes à l’intérieur du Parc national de Banff et du Parc national de Jasper, cette route aux paysages incroyables saura vous charmer avec ses lacs turquoises, ses montagnes rocheuses aux sommets enneigées, ses chutes et avec ses nombreux glaciers d’une beauté exceptionnelle. Un road trip à faire une fois dans sa vie!

 Promenade des Glaciers

Promenade des Glaciers

Parc national de Banff

Avec comme point de départ le Parc national de Banff, le fleuron de tous les parcs du pays, vous devez prévoir plus d’une journée si vous souhaitez apprécier les nombreux magnifiques paysages. D’une superficie de 6 641 km2, le Parc national de Banff devient le premier parc national canadien en 1885 et 100 ans plus tard, il s’inscrit au patrimoine mondiale de l’UNESCO tout comme les autres parcs nationaux des rocheuses canadiennes.

Mont Rundle, Parc national de Banff, Alberta.
Mont Rundle, Parc national de Banff, Alberta. Crédt photo : Vert Voyage.

Banff

La Transcanadienne vous mènera à l’entrée du Parc national de Banff et ensuite, directement à la célèbre petite ville de Banff, l’une des plus belle ville touristique que j’ai pu voir jusqu’à maintenant. Les majestueux pics des monts Rundle et Cascades dominent le paysage. L’architecture des hôtels et bâtiments donne un cachet bien particulier à Banff. Une foule d’activités vous y attendent.

Banff town ville parc national de banff canada
Banff, Nick Fox / shutterstock.com

Sur l’avenue Banff, l’axe principal, j’y ai passé plusieurs heures à faire les boutiques souvenirs et magasins. Y a vraiment de belles trouvailles à faire, surtout si vous aimez l’art amérindien et les pierres, un vaste choix s’offre à vous.

Vous verrez sans doute des wapitis se promener librement dans la ville et si vous remarquez bien, il y a des poubelles « anti-ours », et oui! Y a aussi parfois des ours et grizzlis qui circulent dans la ville. Moi qui a la frousse des petits ours noirs, imaginez comment j’étais aux aguets. Cependant, il y a très rarement des accidents mais il en demeure pas moins que nous devons être prudents.

De nombreuses activités sont possibles dans le parc : les sources thermales, ski, randonnée, escalade, équitation, canot/kayak, golf, vélo et bien évidemment, le paradis du camping.

Camping au parc national de Banff

Plusieurs sites de camping sont offerts aux touristes, toutefois une réservation pour un emplacement de camping est recommandée, surtout en haute saison. Lors de mon séjour au camping, nous avions une vue exceptionnelle sur le célèbre mont Rundle. Se lever le matin avec cette immense montagne à nos côtés était vraiment très agréable.

Mont Rundle, Parc national de Banff. Crédit photo : Vert Voyage.

Grizzly House

Lors de mon premier voyage à Banff, en 2004, après avoir parcouru des milliers de kilomètres à ne manger que des sandwichs, le premier repas que j’ai eu le plaisir de savourer en arrivant à Banff, c’était au Grizzly House. En entrant dans ce restaurant, le crépitement de la viande qui cuisait sur les pierres chaudes et la fumée qui s’en dégageait, transforma aussitôt mon estomac en sorte de « Pac Man »qui se gavait au passage de la fumée enivrante des pierres chaudes. J’avais soudainement une de ces faims de loup. L’ambiance était très chaleureuse et la décoration plutôt rustique et éclectique. Ne vous surprenez pas de voir quelques têtes de bêtes bien accrochées aux murs avec les yeux bien braqués sur vous. La spécialité du Grizzly House, steak et fondue sur pierres chaudes, fondue au fromage et au chocolat. Un pur délice! J’ai tellement aimé cet endroit, que j’y suis retournée à quelques reprises.

Grizzly House Banff Canada
Grizzly House, Crédit photo : Family Fun Canada.

Canot/Kayak sur la rivière Bow

La rivière Bow longe la ville de Banff et offre non seulement la possibilité de faire du canot et kayak mais aussi de la longer à pied ou à vélo dans un sentier aménagé à cet effet. Le nom de Bow fait référence aux roseau qui poussent sur ses rives et qui étaient utilisés par les Premières Nations pour fabriquer des arcs (bow en anglais). La rivière Bow est d’une beauté exceptionnelle avec son vert éclatant toutefois, l’eau est glaciale alors soyez prudent et oubliez la baignade. Ne manquez pas non plus les chutes de la rivière Bow!

Mont Sulphur / Sources thermales / Téléphérique

Au sommet du mont Sulphur, Parc national de Banff, Sophie L'Heureux
Au sommet du mont Sulphur, Parc national de Banff. Crédit photo : Vert Voyage.

Le téléphérique de Banff vous mènera à 2 281 mètres, au sommet du mont Sulphur vous offrant des plus beaux panoramas sur les montagnes rocheuses. Le trajet de 8 minutes dans une cabine vitrée vous mènera jusqu’à un complexe doté de restaurants, d’une boutique de souvenirs et de plusieurs plates-formes d’observation. Pour prendre de magnifiques photos, promenez-vous le long de la crête montagneuse. Une passerelle de 800 mètres en bois permet de se rendre jusqu’à l’observatoire météorologique du pic Sanson.

Vue du Mont Sulphur, Parc national de Banff
Vue en hiver du Mont Sulphur, Parc national de Banff. Crédit photo : Vert Vyage.

Le Mont Sulphur est également l’emplacement d’une des attractions les plus populaires de Banff, les sources thermales Upper Hot Springs. Qui dit populaire, dit grande affluence! Personnellement, j’ai plutôt opté pour la visite de Cave and Bassin National Historic Site. Cave and Basin est reconnu  comme étant le berceau des parcs nationaux et à juste titre. Les sources chaudes constituent un habitat riche. Des bactéries, algues, petits poissons et insectes prospèrent dans les eaux thermales. Vous pourrez même y voir de magnifiques orchidées. C’est aussi l’habitat de la physe des fontaines de Banff, une espèce d’escargot menacée d’extinction. En plus de ses richesses naturelles, Cave and Basin, a une histoire qui nous transporte quelques décennies en arrière.

Cave and Basin, Banff
Cave and Basin, Banff

Le Canyon Johnston, le sentier de glace

Si jamais vous êtes à Banff durant l’hiver, partez en randonnée découvrir le Canyon Johnston. C’est une expérience hivernales des plus magiques à vivre au parc national de Banff. Il faut compter 90 minutes pour atteindre le canyon et être vêtue en conséquence, ça va de soi. Le sentier vous transportera à travers l’histoire géologique de la région et vous croiserez des fossiles aussi vieux que 800 millions d’années. Arrivé au canyon, les chutes d’eau glacées offrent un spectacle dès plus magnifiques voir même féerique. Pour les plus aventureux, l’escalade des chutes glacées est possible.

Johnston Canyon Icewalk. Banff, Alberta.
Johnston Canyon Icewalk. Banff, Alberta. Crédit photo : Canadian Tourism Commission.

Lac Louise

Après avoir passé quelques jours à Banff, il est temps de partir découvrir le secteur du Lac Louise. Situé à 67 km de la ville de Banff, la ville de Lac Louise est la localité la plus haute du Canada, s’élevant à une altitude de 1 540 mètres. La ville est située tout près du Lac Louise, à l’emplacement de l’ancienne gare du CP, autrefois un camp de base accueillant 12 000 travailleurs de la construction de la voie ferrée.

Lake Louise lac louise alberta
Lake Louise Alberta. Crédit photo : travelviralcreek.com

Le lac Louise d’une couleur turquoise se trouve juste derrière le célèbre Fairmont Château Lake Louise. Sa couleur si flamboyante provient de la réfraction de la lumière sur la poussière de roche. Long de 2.4 km et large de 1.2 km, il se déverse dans la rivière Bow. Il est possible de marcher en bordure du lac, sur un sentier d’environ 2 km. Si vous souhaitez croquer de beaux paysages sans trop de figurants, pensez d’arriver tôt.

Lac Moraine

Le lac Moraine se trouve à 14 km du village de Lac Louise, dans la Ten Peaks Valley, à une altitude d’environ 1 885 mètres. Le lac Moraine est nommé ainsi en raison des moraines déposées par le glacier Wenkchemna. Les moraines sont en fait, des débris (roches, cailloux, galets, sable) déposés au cours de la fonte des glaciers.

Pour plusieurs, le lac Moraine est le plus bel endroit des Rocheuses. D’ailleurs une représentation du lac Moraine figurait au dos de nos billets de 20$ dans les années 70. Le meilleur moment pour admirer le lac est au mois de juin, puisque c’est à cette période qu’il reflète pleinement la luminosité.

Lac Moraine
Lac Moraine

D’autres préféreront l’automne pour admirer le spectacle des mélèzes, ces grands arbres qui se transforment en jaune-or. La route menant au Lac Moraine sera ouverte tous les jours, du 22 mai au 9 octobre 2018. Si vous avez du temps devant vous, faites le sentier de la Plaine des Six Glaciers. Cette randonnée de 5.3 km, véritable trésor des hautes montagnes est classée modérée et vous prendra environ 4 heures aller-retour. Un petit paradis pour les randonneurs.

La Promenade des Glaciers

Après avoir passé du bon temps et découvert des paysages grandioses à Banff et Lac Louise , il est temps de poursuivre la route en direction de Jasper. Une route pittoresque traverse les Montagnes Rocheuses, il s’agit de l’autoroute 93. En raison de ses nombreux attraits naturels (montagnes, glaciers, chutes, canyon), cette route se nomme la Promenade des Glaciers (Icefields Parkway). C’est l’une des plus belles routes que j’ai eu l’occasion de parcourir.

La route est toutefois très achalandée durant la période estivale. C’est une route très sécuritaire, les principaux danger proviennent des animaux sauvages et de l’inadvertance des automobilistes. La route est aussi empruntée par de nombreux cyclistes, la prudence est alors de mise. L’hiver, la route est particulièrement dangereuse et régulièrement fermée en raison des risques d’avalanches.

Comme la route traverse les parcs nationaux de Banff et Jasper, un laissez-passer est obligatoire. Vous pouvez vous en procurer aux guichets de péages situés près de Lac Louise. N’oubliez pas de faire le plein d’essence avant de quitter Lac Louise. Vous pourrez faire le plein sur votre route seulement à Saskatchewan River Crossing, presqu’à mi-chemin.

En partant du Lac Louise, la Promenade des Glaciers rencontrent les différents sites remarquables suivants :

  • Le glacier Crowfoot
  • Le lac Peyto
  • Le canyon de Mistaya
  • Le Saskatchewan River Crossing
  • Le Parker Ridge
  • Le champ de glace Columbia (glacier Athabasca)
  • Icefield Centre
  • Les chutes Athabasca
  • Le col de Sunwapta et les chutes de Sunwapta

Lac Peyto

Lac Peyto Parc national de Banff
Lac Peyto, Parc national de Banff. Crédit photo : Jessica Gingras.

Au tout début de la route des glaciers, à quelques kilomètres de Lac Louise, vous pourrez voir un des plus beaux lacs des Montagnes Rocheuses. Situé à une altitude de 1 880 mètres, le lac Peyto est reconnu pour sa couleur turquoise intense, bien plus éclatante que les autres lacs de la région. Prenez le temps de sortir votre appareil photo et de gravir le Bow Summit, le point le plus élevé de la Promenade des Glaciers pour profiter des vues imprenables sur la vallée glaciaire et sur le magnifique lac. C’est une promenade facile de dix minutes de marche le long d’un sentier pavé qui vous mènera au point d’observation. Il faut absolument s’arrêter au lac Peyto, un incontournable de la Promenade des Glaciers.

Champs de glace Columbia

Presqu’à mi-chemin, vous pourrez voir les magnifiques champs de glace Columbia et l’imposant glacier Athabasca. Le glacier Athabasca, est l’un des six principaux glaciers des champs de glace Columbia. À cause de sa proximité avec la Promenade des Glaciers et sa facilité d’accès, c’est un des glaciers les plus visités en Amérique du Nord. En raison du réchauffement climatique, le glacier a perdu plus de la moitié de son volume, il s’est retiré de 1.5 km depuis 125 ans. Il demeure toutefois tout aussi impressionnant à voir.

Excursion Glacier Athabasca, Champ de glace Columbia
Excursion Glacier Athabasca, Champ de glace Columbia. Crédit photo : Authentik Canada.

Prévoyez un temps d’arrêt au Glacier Discovery Center et montez à bord d’un autobus Ice Explorer, qui vous emmènera au haut du glacier Athabasca. Si vous préférez la randonnée, vous pouvez y aller à pied mais ça demande plus de temps et d’être habillé en conséquence. Pour avoir une vue imprenable sur les glaciers et montagnes enneigées, prenez la navette du Discovery Center vers la passerelle Glacier Skywalk. Le trajet prend à peine 5 minutes. La plateforme d’observation, dotée d’un plancher de verre, est suspendue à une hauteur de 280 mètres au-dessus de la vallée glaciaire de Sunwapta.

Icewalk, Promenade des glaciers, Alberta.
Icewalk, Promenade des glaciers, Alberta.

Après avoir croqué de magnifiques paysages avec votre appareil photo et avoir profité pleinement des lieux, prenez la route secondaire qui mène aux chutes Sunwapta. Ensuite, continuez vers le nord sur la Promenade des Glaciers et arrêtez-vous à la jonction entre l’autoroute 93 et l’autoroute 93A. Vivez l’expérience offerte par la plus puissante des nombreuses chutes du parc, le point d’observation des chutes Athabasca.

Parc national de Jasper

Poursuivez votre route jusqu’à Jasper, ce magnifique petit village entouré de sommets vertigineux, de lacs et d’une nature sauvage incomparable. Tout comme le Parc national de Banff, c’est l’endroit rêvé pour les amateurs de plein air. Si vous souhaitez avoir une vue époustouflante sur les six chaînes de montagnes, lacs et rivières, faites un tour à bord du téléphérique SkyTram situé sur la montagne Whistler’s. Vous pourrez admirer l’un des paysages les plus photographiés au monde.

Lac Maligne et Spririt Island

Spirit Island, Maligne Lake, Jasper, National Park
Spirit Island, Maligne Lake, Jasper, Crédit photo : wikipediaorg.

Le lac Maligne était un incontournable lors de mon séjour à Jasper. Je devais absolument me rendre en canot jusqu’à Spirit Island. Toutefois, ce magnifique lac entouré de montagnes ne se laisse pas si facilement découvrir. Nous avions été avisé avant notre départ que la température pouvait changer très rapidement et comme de fait, c’est ce qu’il est arrivé. De plus, il faut compter 4 heures pour se rendre et un autre 4 heures pour revenir (14 kilomètres). Je n’ai malheureusement pas pu me rendre à cette magnifique petite île pour y prendre quelques photographies. Par contre, j’ai eu l’occasion de faire une très belle randonnée et je me suis même arrêtée sur le rivage pour contempler cette vue vraiment extraordinaire. Voici quelques photos de cette magnifique journée!

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Faire cette expédition en canot demande quand même une certaine forme physique car il y a de forts vents et de grosses vagues. Comme l’eau est glaciale, il ne faut surtout pas chavirer. Il est toutefois possible de se rendre à Spirit Island avec un bateau de croisière qui prendra environ 2 heures pour se rendre plutôt que 4 heures en canot.

Protection du patrimoine naturel

Le Parc national de Banff est l’un des parcs les plus visités en Amérique du Nord, avec plus de 3 millions de visiteurs en 2011-2012, ce qui représente 6 milliards de dollars pour l’économie du pays. Pas étonnant qu’autant de gens s’intéressent à cette destination, c’est si beau! Toutefois, la grande intensité des activités touristiques menace la santé des écosystèmes du parc. La Loi sur les parcs nationaux des montagnes Rocheuses vient en appui au développement des activités dans le parc et fait de la préservation de l’intégrité écologique la priorité absolue de toutes les décisions de gestion. Voici un bel exemple :

Ecoduc Transcanadienne Parc national de Banff Canada
Ecoduc Transcanadienne. Crédit photo : Geodumonde – Skyrock.com.

La route transcanadienne, traversant le parc d’est en ouest, est problématique en raison de la circulation routière qui présente des risques pour la faune et est un obstacle à la migration des espèces sauvages. Le grizzly fait parti des espèces les plus touchées par l’autoroute. Des écoducs, une série de tunnels, deux passages à faune ont été construits à un certain nombre de points le long de la route transcanadienne pour atténuer ce problème.

Conclusion

Le Parc national de Banff et de Jasper ainsi que la route des glaciers sont des incontournables pour tous les amateurs de plein air et de paysages grandioses. J’ai eu l’occasion de passer de très bons moments dans ce magnifique coin de pays. Mon seul regret, c’était de ne pas avoir survolé les Montagnes Rocheuses en hélicoptère. Comme la vie est bien faite, les années suivantes, j’ai eu l’occasion de voyager à plusieurs reprises en avion au-dessus des Rocheuses. Pour dire qu’il ne faut jamais cesser de rêver, la vie est bonne et généreuse! Et vous? Quels sont vos rêves de voyage?

Liens et références utiles :

Parc national de Banff

Grizzly House Banff

Banff Tours (Icewalk)

Lac Louise, Authentik Canada

Lac Louise, Encyclopédie Canadienne

Jasper Travel

La route des glaciers

Laissez-vous charmer par le canyon Johnston

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.