Sauvons Koh Tao, l’île tortue, Thaïlande.

Sauvons Koh Tao, l’île tortue.

Portrait global du tourisme en Thaïlande.

La Thaïlande a connue en 2017 une année record pour le tourisme, un total de 35.4 millions de visiteurs, l’équivalent de la moitié de la population totale du pays. C’est 100 fois plus de visiteurs qu’il y a 45 ans. Depuis la parution du film “Lost in Thaïlande” en 2012, ce célèbre film chinois a fait exploser le tourisme en Thaïlande. Plus de 10 millions de chinois ont visités la Thaïlande l’an dernier. Même si l’industrie du tourisme rapporte beaucoup économiquement, il va s’en dire que ce n’est pas sans lourdes conséquences, particulièrement au niveau environnemental.

Le tourisme sur l’île de Koh Tao.

L’île de Koh Tao, située au sud du pays dans le Golfe de la Thaïlande, à 70 km de la côte est, subit également la pression exercée par la manne de touristes qui ne fait qu’augmenter, 350 000 touristes l’an dernier. C’est énorme pour une petite île de 21km2 et ses 2 240 habitants. Le développement du tourisme va à un rythme effréné, tellement que la population a du mal à gérer efficacement cette affluence. À mon arrivée à Koh Tao, le 15 février dernier, ce fut un véritable choc de constater à quel point il y avait autant de touristes sur cette petite île paradisiaque. C’est à ce moment que j’ai décidé de consacrer une partie de mon temps à observer et étudier les impacts du tourisme sur l’île et à rechercher des actions, des initiatives locales permettant de limiter et de diminuer les effets négatifs du développement rapide du tourisme. À ma grande surprise, malgré l’énorme travail qu’il reste à faire, plusieurs actions sont menées de front pour protéger et conserver le patrimoine naturel de l’île.

Koh Tao, l’île tortue.

Koh Tao, l’île tortue, porte ce nom en raison de sa forme rappelant celle d’une tortue (vu de koh Phangan, l’île voisine) mais également pour les nombreuses tortues qu’on y retrouvaient autrefois. Elles étaient tellement nombreuses qu’à un certain moment de l’année, la plage devenait noire de tortues. Il en est plus ainsi aujourd’hui toutefois, la protection des tortues et celle de d’autres espèces menacées fait maintenant partie de projets de conservation.

La popularité de la plongée sous-marine à Koh Tao.

Reconnu comme étant l’un des plus beaux sites de plongée sous-marine en Thaïlande, c’est à Koh Tao qu’il y a le plus grand nombre de certification “Open Water” au monde. Ce qui en fait un lieu privilégié pour la certification de plongeurs, c’est que les sites de plongée autour de l’île sont plutôt faciles, dans des eaux claires et peu profondes et avec une température de 29 degrés celcius à l’année. De plus, l’écosystème du récif corallien qui borde l’île abrite une vie marine foisonnante, c’est un véritable aquarium naturel.

Anémone
Anémone. Crédit photo : Sergemi.

Save Koh Tao, un organisme communautaire inspirant.

Save Koh Tao a été fondé en 2000 par la communauté de Koh Tao et comprends également plusieurs entrepreneurs. Son objectif est de préserver les ressources naturelles, de répondre aux préoccupations concernant l’environnement local, ainsi que de sensibiliser la communauté à la nécessité de progresser sur la voie d’un tourisme durable. C’est la rapidité du développement du tourisme qui a incité les habitants à trouver des solutions pour créer un équilibre entre développement et nature. Pour arriver à des résultats, il faut non seulement du temps mais également la participation de la communauté et de ses visiteurs.

Brièvement, l’augmentation rapide du tourisme est devenu problématique en raison de l’importante demande notamment en eau et en électricité. L’île dépend de la pluie pour son approvisionnement en eau alors celle-ci, est définitivement une ressource précieuse. La centrale électrique a une capacité de production limitée et la demande est régulièrement trop importante provoquant ainsi des pannes électriques. La gestion des déchets est également un grave problème auquel ils doivent faire face. C’est environ 6 tonnes de déchets par jour à évacuer et l’efficacité d’évacuation n’est pas du tout à la hauteur du volume quotidien. La déforestation de l’île, l’évacuation des eaux usées et les impacts négatifs que peut avoir sur la société un développement rapide font aussi partis des problèmes auxquels ils sont confrontés.

C’est sur tous ces plans que Save Koh Tao interagit. De plus, la seule école de l’île bénéficie d’un programme d’éducation pour le développement durable. Petit à petit, ils s’éloignent de leurs racines locales et doivent apprendre à connaître leur propre communauté et leurs ressources naturelles ainsi, ils apprendront à respecter leur propre environnement. Chaque année, Save Koh Tao organise des levées de fond pour contribuer à certains éco-programmes et travail en collaboration avec la communauté, à l’organisation d’un événement annuel “Koh Tao Underwater World Festival” qui vise à célébrer l’environnement et les efforts pour le protéger. Au programme, des opérations propreté sur la plage et sous l’eau ont lieu, des stands d’information sur la protection de l’environnement et des spectacles pour animer la foule.

Si vous souhaitez contribuer financièrement, il est possible d’adopter un corail dans le cadre du programme “Adopt a reef” mené par Save Koh Tao. En coordination avec le département de biologie marine de l’Université Prince of Songkla à Hat Yai, 8 pépinières de corail ont été créé à Koh Tao. C’est ce qui me mène à vous parler de projets de conservation fort intéressants et inspirants.

New Heaven Reef Conservation Program, un programme de conservation à multiples facettes.

La conservation de l’océan est de notre responsabilité et joue un rôle crucial en aidant à maintenir le cœur bleu de notre planète. C’est ce que New Heaven Reef Conservation Program (NHRCP) s’applique à faire depuis 2007. La mission de NHRCP consiste à préserver, protéger et restaurer les magnifiques écosystèmes de récifs coralliens autour de l’île de Koh Tao, sensibiliser et éduquer les touristes et les habitants sur la conservation marine et la détresse de la planète. Grâce aux nombreux projets de conservation des récifs et aux programmes de surveillance écologique, la NHRCP a continué de croître en tant que programme de conservation marine à multiples facettes. Plusieurs projets sont menés de front par la NHRCP dont le Projet de recherche et surveillance des coraux, des hippocampes, des palourdes géantes et des tortues marines, pour ne nommer que ceux-ci.

La protection des tortues de mer.

Les tortues de mer sont l’un des animaux les plus vénérés et respectés à Koh Tao. La population de tortues marines est en déclin dans le monde entier et pour la plupart des espèces, elles sont classées comme étant en voie de disparition ou menacées. Autour de l’île, trois espèces y vivent : la tortue verte, Hawksbill et Olive Ridley. Les principales menaces pesant sur les tortues sont les débris marins (sacs en plastique, mégots de cigarettes, etc.), la pêche, le développement des plages, le marché noir et les changements climatiques. La protection des tortues est loin d’être simple et facile. Depuis des décennies, de nombreux efforts ont été réalisés de par le monde et les résultats sont loin d’être concluants. La marine thaïlandaise travaille à la protection, à la réhabilitation et à la remise à l’eau des tortues de mer. Au cours de la dernière décennie, ils ont travaillés en collaboration avec la communauté locale de Koh Tao pour libérer des tortues et créer un réseau de signalement. Plusieurs efforts locaux sont réalisés chaque année pour protéger les tortues tels que la protection des œufs et des nouveaux-nés, soigner et garder les tortues pendant plusieurs jours avant leur libération, etc.

Pépinières de corail et récifs artificiels.

Les pépinières de corail et les récifs artificiels visent à améliorer la santé et accroître la diversité et l’abondance des coraux. Les coraux sont des organismes coloniaux qui se reproduisent principalement de façon asexuée. Ils peuvent donc faire pousser de nouvelles colonies de coraux à partir de fragments de corail. De nombreuses colonies de coraux peuvent se rompre naturellement en raison de grosses tempêtes et des vagues mais elles sont également menacées par l’ancrage de bateaux, les filets de pêche et par la pratique de plongée irresponsable. Lorsque ces coraux sont cassés, ils roulent sur le sable et n’ont presque aucune chance de survie et finissent par mourir. Mais en sécurisant ces fragments dans les zones qui fournissent aux coraux des conditions de croissance appropriées, ils peuvent être réhabilités.

Spiral Dome. Crédit photo : NHRCP

C’est en 2007, que la NHRCP a créé le premier site de réhabilitation des coraux, dans la baie d’Ao Leuk. Le but ultime : sécuriser les coraux mourants avant qu’il ne soit trop tard. En 2010, la Thaïlande a connu l’un des pires phénomènes de blanchissement coralliens de la dernière décennie. Suite à cet événement, le gouvernement thaïlandais et les universités locales ont statués l’importance de lancer un plan visant à responsabiliser davantage les acteurs locaux. Ils ont alors identifiés les pépinières de coraux comme étant l’un des moyens les plus accessibles et efficaces d’accroître la résilience des récifs et d’aider les coraux à se remettre du blanchissement. C’est aussi suite à cet événement qu’est né le programme “Adopt a Reef” et que de nombreuses tables de pépinières de corail ont été léguées.

Les récifs coralliens du monde entier disparaissent à un rythme effréné en raison des effets localisés des activités humaines, des causes naturelles et des effets globaux du changement climatique. L’une des méthodes les plus uniques utilisées pour restaurer et préserver les coraux face aux océans qui deviennent de plus en plus chaudes et acides, est l’utilisation de récifs artificiels électriques ou “Biorock”. Les Biorocks ont été inventés par le Dr. Wolf Hilbertz et utilisent un faible courant électrique qui n’est pas dangereux pour les plongeurs mais qui est bénéfique pour créer un environnement favorable au développement des coraux, des palourdes, des huîtres et des éponges permettant ainsi de se développer jusqu’à 5 fois plus rapidement. L’année 2008 a marqué le début d’installations de récifs artificiels électriques et aujourd’hui, on compte plusieurs récifs de ce type autour de l’île.

An electric light of hope. Crédit photo : NHRCP

En 2015, des sculptures en béton ont été déployées le long du côté sud de la baie de Chalok, prolongeant ainsi la bande de récifs artificiels. Également, plus de 2 000 cubes de récifs artificiels ont été déployés à travers l’île, augmentant ainsi considérablement le nombre de sites de récifs artificiels autour de l’île.

Despair. Crédit photo : NHRCP
Cubes de récifs artificiels. Crédit photo : NHRCP

L’année 2016 fut une année charnière pour l’expansion et le développement du programme de récifs artificiels. Ils ont déployés entre autre, une installation d’art sous-marin appelée Ocean Utopia, qui a été conçue et construite par le sculpteur de renommée internationale, Val Goutard.

Tous ces récifs artificiels et structures étonnantes sont omniprésents sur plusieurs sites de plongées autour de l’île, redonnant ainsi la vie et l’espoir que l’intervention humaine puisse faire une différence.

Les éco-programmes de Koh Tao.

Le programme de surveillance écologique de Koh Tao.

Sur l’île de Koh Tao, il est possible de suivre un cours PADI de spécialité distinctive, conçu pour donner la possibilité aux plongeurs expérimentés, d’apprendre à connaître les récifs coralliens, à les inspecter et à participer à la collecte de données qui servent à surveiller les récifs de coraux. Il s’agit du programme “EMP”, Ecological Monitoring Program. Pendant 4 jours, les plongeurs apprennent davantage les types de poissons et d’invertébrés et améliorent leur flottabilité afin de réduire l’impact négatif lors de plongées au-dessus de ce fragile environnement.

La spécialité Project A.W.A.R.E.

Connaissez-vous la signification de l’acronyme anglais A.W.A.R.E.? Aquatic World Awareness Responsability and Education. En français, on dira plutôt la conscience du monde aquatique, la responsabilité et l’éducation. Il ne s’agit pas d’un cours mais plutôt d’un programme de spécialité qui a été conçu pour se familiariser avec les écosystèmes aquatiques du monde et pour faire connaître les moyens de protéger ces richesses naturelles.

La spécialité PADI “Plonger contre les déchets”.

Ce programme mieux connu sous l’appellation anglophone “Dive Against Debris”, sensibilise les plongeurs et non-plongeurs à la pollution terrestre, comme celle des plages et des océans.

Le but est de susciter des changements dans les attitudes et les comportements de manière à ce que nous repensions, réduisions, réutilisions ce chaos de déchets que nous avons créé. C’est au travers d’opérations de nettoyage des terres et fonds marins, que chacun est en mesure de contribuer à cette bonne cause.

La spécialité PADI “Sensibilisation au Requin”.

Ce programme mieux connu sous l’appellation anglophone “Shark Awareness PADI”, démontre que les requins jouent un rôle crucial dans les écosystèmes marins et vous apprendrez davantage sur le rôle des requins dans l’économie locale s’appuyant sur la pêche aux requins et comme divertissement pour les plongeurs. Ce programme est axé sur la sensibilisation des plongeurs et non-plongeurs au déclin des populations de requins et sur leur utilité. Fait étonnant : C’est plus de 70 millions de requins qui sont tués chaque année pour leur ailerons, principalement pour en faire de la soupe. Une fois les ailerons retirés des requins, ils sont abandonnés dans la mer et finissent par en mourir.

Top 10 des actions à poser pour préserver l’environnement paradisiaque de Koh Tao.

  1. Ne touchez pas aux coraux et soyez toujours prudent avec vos pieds et vos palmes.
  2. Ne nourrissez pas les poissons.
  3. Ne jeter rien à la mer et si vous voyez un déchet, ramassez-le.
  4. Ne levez pas de sédiments ou du sable avec vos palmes.
  5. Ne ramassez rien, pas même les coquillages vides, ils jouent aussi leur rôle.
  6. Ne mettez jamais d’écran solaire avant d’aller en mer.
  7. Pensez-y deux fois avant de manger un poisson chaque soir car la surpêche est l’un des plus gros problème dans le Golfe de la Thaïlande.
  8. Ne gaspillez pas l’eau et l’électricité car il s’agit de ressources précieuses sur l’île.
  9. Recyclez et réutilisez au maximum ce que vous pouvez, la gestion des déchets est grandement problématique sur l’île.
  10. Choisissez où vous dépensez votre argent. Le tourisme est la seule industrie à Koh Tao et vous pouvez faire la différence en choisissant où vous dépensez votre argent. Choisissez des entreprises qui ont à cœur l’île et son environnement.

Si vous prévoyez aller à Koh Tao, informez-vous auprès de votre voyagiste pour choisir un hébergement éco-responsable et prenez le soin de bien choisir votre club de plongée. Je reviendrai sur ce sujet dans mon prochain article sur Koh Tao.

Vous aimeriez en savoir davantage sur Koh Tao? Voici deux liens qui m’ont été très utiles pour la rédaction de cet article :

Koh Tao complete guide

New Heaven Reef Conservation Program

D’ici là, peu importe où vous irez en tant que touriste et/ou plongeur “Ne laissez derrière vous que des empreintes de pas ou des bulles”.

10 thoughts on “Sauvons Koh Tao, l’île tortue, Thaïlande.”

    1. J’pensais t’avoir répondu Ginette désolée. J’ai eu bien du plaisir à écrire cet article car je trouve cela fort intéressant. Je n’ai pas eu l’impression de travailler fort mais tant mieux si le résultat est apprécié. Merci pour ton commentaire!

  1. Article très intéressant et instructif.
    J’espère que les gens vont réfléchir davantage avant de poser des gestes qui peuvent nuire autant à l’environnement.
    Merci Sophie !

    1. Bonjour Claire, merci beaucoup pour tes commentaires. Je suis heureuse de savoir que tu aimes ce que je partage. L’objectif derrière cet article est bien sûre de faire découvrir Koh Tao mais surtout, de sensibiliser les gens à l’importance de nos comportements en voyageant. Si je peux contribuer à faire en sorte que les gens soient plus conscients de leur impact en voyageant, j’aurai atteint mon objectif. Peu à peu, je livrai ce genre de message qui j’espère, avec le temps, saura faire une petite différence chez certaines personnes qui voyagent.

  2. Super intéressant Sophie ! Merci de nous faire découvrir ce coins de paradis … Et espèrons qu’il le reste enore longtemps!

    1. Bonjour Maggie, merci beaucoup pour tes commentaires. Heureuse de savoir que tu as trouvé ça intéressant. Mon prochain article sur Koh Tao parlera davantage de mon expérience personnelle. Je t’invite à lire le prochain article qui je l’espère, sera tout aussi intéressant.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.