Top 10 des cénotes au Mexique, Riviera Maya

Top 10 des cénotes au Mexique, Riviera Maya.

Les cénotes, un monde sous-terrain fascinant.

Les cénotes au Mexique, particulièrement dans la région touristique de Riviera Maya, sont devenus un lieu de prédilection pour les plongeurs. La plongée dans la mer des Caraïbes a toujours la cote mais depuis une dizaine d’année, les cénotes sont de plus en plus populaires auprès des plongeurs et auprès des touristes, curieux de voir ce phénomène naturel particulier. Soucieux de protéger ces espaces naturels, le gouvernement a désigné plusieurs cénotes comme écosystèmes protégés et mis en place des règles strictes concernant l’utilisation des cénotes.

Selon l’étymologie maya, cénote est l’hispanisation “d’zonot” signifiant “grotte avec eau”. Les cénotes furent autrefois considérés, par les populations mayas, comme sacrés car ils représentaient leur principal source d’eau potable, demeure de Chaak, le dieu de la pluie. Ce fut également pour les mayas, l’entrée de l’inframonde où si vous préférez, la porte d’entrée chez les morts. La présence de cénotes dictaient en quelque sorte, où les civilisations mayas devaient s’installer. C’était des lieux sacrés et certains d’entre eux ont été utilisés pour des sacrifices humains tel qu’à Chichen Itza, le cénote sacré.

Le cénote se prononce en espagnol, “Cé-no-té”.

Les cénotes, comment se sont-ils formés?

C’est une combinaison d’événements géologiques et les changements climatiques au fil du temps, qui ont conduits au développement de ces écosystèmes uniques, les cénotes. Il y a des millions d’années, la péninsule du Yucatan était un récif géant situé dans l’océan sous plusieurs mètres d’eau. Au cours de la dernière période glaciaire, le niveau des océans a diminué, exposant ainsi le récif à la surface provocant la mort des coraux. Une jungle se développa sur une plateforme de calcaire d’une épaisseur de près de deux kilomètres, créée par les récifs coralliens.

L’imposant système de grottes souterraines s’est formés par la dissolution progressive de la roche calcaire corallienne très poreuse résultant des pluies légèrement acides. Sous le poids de la jungle, le calcaire a fini par s’effondrer créant ainsi les cénotes. Les cénotes peuvent se trouver autant dans des endroits pittoresques dans la jungle qu’en ville. Ils se présentent sous différentes formes et tailles. La plupart sont reliés par un réseau de tunnels et d’autres, se présentent sous la forme de grands puits verticaux.

Fait étonnant, aucune rivière ne traverse la péninsule et pourtant, la région ne manque pas d’eau douce. L’eau circule à l’intérieur des rivières et des grottes souterraines et c’est à ce réseau que les cénotes sont reliés. On compte pas moins de 10 000 cénotes, répertoriés à ce jour, dont une seule minorité a été explorée, environ 25%. C’est dans la péninsule du Yucatan que l’on retrouve le plus grand nombre de cénotes au monde, d’où le grand intérêt pour les plongeurs et touristes dans la région.

La plus grande grotte sous-marine au monde découverte au Mexique.

Le 10 janvier 2018, le groupe d’exploration sous-marine (GAM) a réussi à relier le Système Sac Actun (263 km) au Système Dos Oyos (84 km), ce qui en fait aujourd’hui, la plus grande grotte sous-marine au monde découverte à ce jour (347 km de tunnels). Cette découverte a été faite dans le cadre du Gran Acuifera Maya (GAM), un projet consacré à l’étude et à la préservation des eaux souterraines de la péninsule du Yucatan. Cette immense grotte est dorénavant, le plus long système au monde et représente le site archéologique submergé le plus important du monde, avec plus d’une centaine de contextes archéologiques. Ils ont ainsi des preuves documentées des premiers habitants d’Amérique, ainsi que des preuves de la faune disparue et, bien sûr, de la culture maya. Cette découverte est également très précieuse, car ce système favorise une grande biodiversité qui vit grâce à cette immense réserve d’eau douce. Le mot de l’explorateur Robert Schmittner : “C’est un effort de plus de 20 ans, pour parcourir des centaines de kilomètres de grottes submergées dans le Quintana Roo principalement, où j’ai consacré 14 ans à explorer ce monstrueux système Sac Actun, maintenant le travail de tout le monde est de le conserver.” Pour plus d’informations, suivez ce lien : Système Sac Actun

Les Cenotes et l’halocline, phénomène particulier.

Il s’agit d’un phénomène fascinant causé par la superposition de couche d’eau saline et d’eau douce créant ainsi un effet visuel remarquable où la démarcation entre les deux types d’eau est très nette. Ceci est dû au fait que l’eau salée de la mer s’infiltre dans le système complexe de tunnels sous-marins des cénotes. Le préfixe “halo” se réfère à la salinité et “cline” signifie qu’il y a un dégradé de salinité.

1. Dos Oyos Cenote

Dos Ojos. Crédit photo : divedosojos.com

Situé dans la jungle, à environ 50 kilomètres au sud de Playa Del Carmen et 20 kilomètres au nord de Tulum, Dos Ojos est sans contredit le plus visité des cénotes. Son exploration a débuté en 1986 et n’a jamais cessé depuis, gagnant en popularité au fil des ans. C’est sans aucun doute, le plus filmé et photographié de la riviera Maya. Vu des airs, on peut le reconnaître facilement par ses deux grandes ouvertures, comme si deux yeux souterrains nous regardaient.

À Dos Oyos, il est possible d’y faire deux types plongées sous-marines complètement différentes dans la même journée.

  • Une plongée très facile à l’intérieur du circuit de Barbie Line (520 mètres) ayant comme particularité d’y voir de nombreux stalagtites, stalagmites et colonnes.
  • Une plongée facile à l’intérieur du circuit de la Bat Cave, passages plus étroits et vous pourrez y voir des chauves-souris.

Pour ceux qui ne plongent pas, vous pourrez explorer une des galeries de Dos Oyos avec masque et tuba (location de masque et tuba sur place).

Dos Oyos est devenu par la force des choses, un endroit très prisé par les touristes. En l’espace de 10 ans, j’ai pu remarquer une grande différence au niveau de l’affluence. Particulièrement pour ce cénote, il est conseillé d’arriver le plus tôt possible (8h am) pour éviter la manne de touristes qui arrive en autobus chaque jour en fin d’avant-midi et en après-midi. Ceci s’applique à la plupart des cénotes. Voici quelques liens utiles :

www.cenotedosojos.com

www.cenotesmexico.org

2. Gran Cenote

Gran Cenote. Crédit photo : Vert Voyage

Le nom de ce cenote n’a pas été choisi au hasard. Il s’agit d’un des plus grand système de cénotes et de rivières souterraines. Localisé en bordure de l’autoroute menant à Coba, tout près de la municipalité de Tulum, il est facilement accessible. La particularité de Gran Cenote, c’est de pouvoir observer d’énorme stalagmites et stalagtites seulement en enfilant masque et tuba. Vous pourrez voir assez facilement de jolies petites tortues. Pour les amateurs de plongée sous-marine, il est très facile de plonger à Gran Cenote. Tout comme Dos Ojos, ce cénote est l’un des plus visités alors il faut arriver tôt.

www.grancenote.com

3. Casa Cenote

Casa Cenote, Crédit photo : Vert Voyage

Casa Cenote est situé à 10 minutes au nord de Tulum et à moins de 100 mètres de la plage. Étant tout près de la mer, Casa Cenote est riche en biodiversité et offre un environnement exceptionnel où les mangroves sont omniprésentes.

Il y a quelques années, j’ai eu le privilège de suivre mon cours de plongée sous-marine “Open water” à Casa Cenote. Si vous recherchez une école française, je vous recommande sans hésitation, La Calypso Dive Center. Nicolas et son équipe sauront certainement bien vous conseiller et vous guider pour apprendre à plonger, particulièrement en cénote. Voici le lien vers le site Internet de La Calypso : www.lacalyposdivecenter.com

Il est très facile de plonger à Casa Cenote, la profondeur maximum est de 7 mètres. Une partie du cénote est une véritable piscine naturelle entourée de merveilleux poissons. C’est à cet endroit que nous pratiquions nos exercices et ensuite nous plongions sous les mangroves pour explorer le cénote. À ma grande surprise, j’ai pu y voir un petit crocodile qui dormait bien tranquille sous les mangroves, une muraine, des crabes et plusieurs espèces de poissons. C’est un endroit merveilleux pour se familiariser avec la plongée en cénote.

Sur place, il est possible de faire la location de palmes, masques et tubas comme la plupart des cénotes. Par contre, des kayaks sont disponibles en location et si vous faites du palme, masque, tuba vous devrai surveiller les kayaks pour ne pas vous faire heurter par l’un d’eux, surtout si vous y allez en après-midi.

www.casacenote.com

4. Car Wash Cenote

Car wash Cenote. Crédit photo : visitroo.com

Situé tout près de Tulum (8 kilomètres), en bordure de l’autoroute menant à Coba, Car Wash est l’un des premiers cénotes exploré dans la région. Anciennement, les mexicains utilisaient cet endroit pour nettoyer leurs voitures d’où son nom Car Wash. Heureusement, cette pratique est révolue depuis très longtemps. Ils ont plutôt optés pour la mise en valeur de ce site et pour sa protection. C’est un site plutôt sauvage comparativement à Dos Ojos et Gran Cenote. Car wash est moins couru des touristes mais gagne en popularité dans les dernières années, surtout pour la formation de plongeurs en cavernes.

J’ai eu le plaisir d’y plonger il y a quelques années et c’était merveilleusement beau de voir toute cette végétation, les couleurs des poissons et nous avons eu la compagnie d’un petit crocodile qui se tenait bien tranquille au bord de la paroi du cénote.

5. Pet Cemetery Cenote

Pet Cemetery. Crédit photo : proceso.com.mx

Situé dans le système de Dos Ojos, Pet Cemetery (cimetière d’animaux), tient son nom du fait que vous pourrez découvrir au fond du cénote des squelettes d’animaux. Le cénote se prête particulièrement à une session de snorkeling, du fait de sa faible profondeur, de ses parois tapissées de stalactites et stalagmites, et de son eau d’une clarté exceptionnelle. Ce cénote fait partie de ceux qui abritent les plus fines et majestueuses stalactites et stalagmites de la région.

6. Calavera Cenote / Temple of Doom

Calavera Cenote. Crédit photo : Agua Clara Diving Tulum

Calavera est à proximité de la ville de Tulum, quelques minutes de voiture sur l’autoroute menant à Coba et vous êtes rendu.  Son nom “Calavera” signifie crâne en espagnol ou en anglais on le retrouve sous le nom de “Temple of Doom”, le sinistre temple. Ce nom est dû au fait que trois orifices percent le plafond du cénote et donne l’impression au plongeur d’être à l’intérieur d’un crâne. Plutôt sombre comme image, mais il en demeure pas moins que c’est un endroit magnifique pour y voir d’énormes stalactites et stalagmites. Considéré comme un cénote facile à plonger, vous pourrez y observer l’halocline à environ 12 mètres de profondeur.

7. Dream Gate

Dream Gate Cenote. Crédit photo : divecenotesmexico.com

Situé tout près de Dos Oyos, Dream Gate s’adresse principalement aux plongeurs avancés en raison de sa fragilité et son caractère exceptionnel. Accessible au public (plongeurs) depuis seulement 2008, Dream Gate a rapidement obtenu le statut de la meilleure caverne à plonger dans la région. Très riche en structures géologiques subtiles et fragiles, plonger dans le cenote Dream Gate demande une excellente flottabilité et un “trim” parfait. La conservation et la protection de ce cenote est une priorité et lorsque vous aurez découvert par vous-même en plongeant vous comprendrez pourquoi on lui a donné le nom “Porte du rêve”. L’éclairage de la voûte est tout à fait exceptionnel.

8. El Pit / The Pit

El Pit. Crédit photo : Steve Bogaerts

The Pit est un immense puit au fond de la jungle, situé tout près de Dos Ojos. C’est la plus grande grotte sous-marine et le puit naturel le plus profond du Quintana Roo, 120 mètres de profondeur. La particularité de The Pit c’est que vous pourrez voir 2 haloclines, une vers 11 mètres de profondeur et l’autre à environ 16 mètres et vers les 30 mètres, vous traverserez un nuage de sulfure d’hydrogène. Plonger à The Pit,  c’est se retrouver dans un univers très particulier où vous pourrez ressentir facilement la sensation d’apesanteur et si vous avez de la chance, le cenote vous offrira un jeu de lumières époustouflants (reconnu pour les meilleurs jeux de lumières).

9. Angelita

Angelita Cenote

Angelita veut dire petit ange en espagnol. Ce cénote s’apparente davantage à une plongée profonde plutôt qu’à une plongée souterraine. Ici, pas de galeries submergées ni de parcours labyrinthique, vous pouvez seulement plonger en profondeur (60m). En raison de sa particularité, Angelita est exploré seulement par des plongeurs expérimentés. Jusqu’à 30 mètres, c’est de l’eau douce très clair et plus bas on y retrouve de l’eau salé. Il y a donc deux épaisseurs d’eau qui se séparent par une mince couche de sulfure d’hydrogène (causé par la décomposition des végétaux) qui apparaît comme un nuage dense. Autre particularité d’Angelita, l’effondrement du plafond du cénote a créé un amas de débris traversant le nuage de sulfure donnant ainsi l’impression d’une petite île flottante.

10. Zapote / Hell’s Bells

Hell’s Bells Cenote

Hell’s Bells Cenote est situé sur la route des cénotes “Ruta de los Cenotes”, l’ancienne route entre Puerto Morelos et Valladolid. Ce cénote est probablement le plus difficile de ceux proposés par la plupart des centres de plongée en raison de sa profondeur (environ 60 mètres) et de l’importance de maîtriser parfaitement sa flottabilité pour ne pas abîmer les structures imposantes et particulières rappelant la forme de cloches. Lorsque vous atteindrez les 30 mètres, vous serez au-dessus du plus grand cône de la chambre des cloches. C’est à cet endroit que vous pourrez observer l’halocline et une mince couche de sulfure d’hydrogène, flottant au-dessus des incroyables formations géologiques ressemblant à des cloches. Communément appelé “cloches”, ces formations sont également décrites comme “pied d’éléphant”, “tête de douche” et “trompette”. Hell’s Bells est d’une étrange beauté et les cloches sont très impressionnantes non seulement par leurs formes mais également en raison de leur taille (2 mètres par 80 centimètres de diamètre). Pour les plongeurs expérimentés, c’est certainement un incontournable et une plongée mémorable à coup sûr.

En conclusion, la présentation de mon top 10 des cénotes est davantage pour vous faire découvrir la beauté et la fragilité de ces milieux uniques et exceptionnels. Évidemment, si vous avez envie d’aller faire quelques bulles dans ces cénotes c’est possible de le faire. Comme les cénotes gagnent en popularité, il est de mise de bien vous informer avant de vous y rendre afin de respecter l’ensemble des règles de base permettant ainsi de limiter l’impact de votre présence. Bonnes bulles!

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.